Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


ENA Bad : l’union fait la force


Désireux d’offrir une structure digne de ce nom à leurs licenciés, les clubs de Bischwiller, Brumath, Hoerdt et Lampertheim ont décidé de se regrouper sous le sceau « Entente Nord Alsace Badminton ». Créée en 2013, cette nouvelle entité nord-alsacienne s’est déjà fait une place sur l’échiquier régional.

  

La première pierre du projet a été posée le 11 juin 2012 à Hoerdt. Après une année de travail, les clubs de Bischwiller, Brumath, Hoerdt et Lampertheim se sont mis d’accord sur la création d’une structure commune avec pour objectifs principaux : un environnement économique viable, une voie vers la professionnalisation et une concurrence accrue face aux clubs strasbourgeois. Le 15 mai 2013, l’ENA Bad (Entente Nord Alsace Badminton) voyait le jour.

 

« L’ambition première de ce regroupement, c’était d’abord de mutualiser les forces» avoue Hubert Fischer, l’actuel trésorier et ancien président du club. « Grâce à cela, on a réussi à créer de l’emploi avec l’engagement de Théo Friry. Il intervient dans les écoles du secteur, dans les clubs lors des entraînements de jeunes et d’adultes mais aussi dans des clubs hors de l’entente. »

 

Aujourd’hui, le club est le plus important du Grand Est. Avec plus de 350 licenciés, une école de badminton « 5 étoiles » (la seule dans la région alors qu’il n’en existe que sept en France) et crédité du label fédéral « club avenir* » chez les jeunes, l’ENA Bad est parti sur le chemin de l’excellence. 

 

En interclubs, l’entité possède trois équipes au niveau régional. Alors que l’équipe II évoluera la saison prochaine en Régionale 1, l’équipe première a manqué d’un rien l’accession en Nationale 3. « Ça s’est joué à un point et au final, c’est l’équipe II du V3F (Volant des 3 Frontières de Village-Neuf) qui va être promue,» regrette Hubert Fischer. «La montée en N3 reste un de nos objectifs car ça permettrait à nos jeunes qu’on a formés de jouer à un niveau intéressant et peut-être d’avoir quelques débouchés... » 

 

Avec Vivien Heim et les sœurs Evie et Mayuri Ngo comme chefs de file, la N3 ne devrait plus se dérober très longtemps sous les pieds de l’ENA Bad, surtout au regard des pépites en devenir…

 

*Une fois repérés, les jeunes les plus prometteurs des clubs intègrent le programme « Club Avenir ».
A l’ENA Bad, ils sont au nombre de deux (Lilly Becker et Maxence Knittel) et sont scrupuleusement suivis au niveau sportif (quota d’heures d’entraînement) mais aussi d’un point de vue scolaire. Ils seront rejoints la saison prochaine par Evan Fuchs, un autre talent en devenir.

 

Plus d’informations sur : www.enabad.fr  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2017 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales