Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Système D et échange de bons procédés


L’association schirrheinoise D.K’ouvre le monde propose toutes sortes de solutions alternatives. A l’approche des fêtes, elle s’intéresse aux cadeaux, aux sapins, ou encore aux boîtes à bredele.

  

"Vivre plus sainement, plus économiquement, et plus écologiquement » : c’est le crédo de Jean-Marc Mosser, le fondateur de la jeune association D.K’ouvre le monde.

 

Elle rassemble actuellement 9 membres fondateurs adultes, et une dizaine de jeunes du village. Son objectif est d’occuper les enfants en leur apprenant quelque chose d’utile, comme la couture ou le jardinage, grâce aux différentes connaissances et compétences des parents, sous la forme d’échanges de savoir-faire. « Dans ma vie de tous les jours, je bricole au lieu d’acheter, mais je ne sais pas, par exemple, comment optimiser mes restes de repas. On échange des astuces, en mettant en avant la nature, l’environnement, l’écologie, mais pas que : la santé, la débrouillardise, la récupération et la customisation pour éviter le gaspillage et les déchets… », décrit le Président de l’association. « On veut créer des moments de partage, et passer par les enfants pour sensibiliser les adultes ». 

 

Et à l’approche de Noël, l’association a du pain sur la planche. Par exemple, J-M Mosser s’est rendu compte que l’utilisation systématique de filets pour emballer les sapins créait beaucoup de déchets plastiques. « Nos bénévoles ont donc commencé à coudre des housses en tissu de récupération, notamment ma mère qui en a cousu 130. Ces sacs peuvent être réutilisés d’année en année. Mais comme les fournisseurs proposent tout de même des filets avec leurs sapins, j’ai cherché directement un cultivateur qui n’en utilise pas ». 

Cette année, D.K’ouvre le monde organise donc, en partenariat avec les bûcherons de Schirrhein, une sortie « à la recherche du Roi des forêts ».  Le 9 décembre, ils proposent aux intéressés une journée pour choisir son sapin (entre 80cm et 3m), dans son habitat naturel, l’abattre, et l’emporter dans l’une de ces housses. Le tout agrémenté d’un repas forestier, partagé autour du feu.  

 

Mais l’association pense aussi à l’après-fêtes. Le 13 janvier, chacun pourra ramener son sapin sur la place du village. Là, ils seront réduits en copeaux grâce au prêt d’un broyeur par la société Ruffenach, de Roppenheim. Et après avoir glané quelques astuces de consommation alternative auprès de la quinzaine d’exposants présents, chacun pourra remporter ses copeaux, et le reste sera utilisé pour les massifs de la commune. 

 

Il y a un mois, l’association a également proposé un atelier de customisation de boîtes. « Pour éviter d’acheter une boîte métallique pour les bredele, on récupère d’anciennes boîtes qu’on décore sur le thème de Noël ; mais le reste de l’année, elles seront décorées et utilisées autrement », indique J-M Mosser.
« J’ai également proposé d’utiliser du tissu pour remplacer le papier cadeau… Mais là, je me suis heurté à des contestations… ». 

 

Et vous, seriez-vous prêts à changer vos habitudes de consommation, au moment des fêtes ?  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2017 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales