Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Une route plus sûre


Un rond-point a été créé cet été au niveau du carrefour entre la RD227 et la RD110. Il promet une route plus sûre pour ses habitués. 

 

Depuis une dizaine d’années, la RD227, est de plus en plus encombrée. Les habitants des secteurs de Niederbronn, Reichshoffen et Mertzwiller, semblent la privilégier pour leurs déplacements vers l’autoroute A4, en raison des embouteillages sur la RD1062 au niveau de Mertzwiller et de Schweighouse-sur-Moder.

Jusque là, la 1ère d’entre elles, la départementale 227, était croisée, entre Dauendorf et Uhlwiller, avec la RD110. Cette dernière était prioritaire (voir photo), tandis que l’autre disposait d’un stop, dans les 2 sens. 

 

Avec la hausse de la circulation, ce carrefour en croix entre ces 2 routes était donc devenu problématique et dangereux. Pas moins de 1800 voitures et quelques 220 camions empruntent quotidiennement cette route, et son intersection a été le théâtre de plusieurs accidents ces dernières années. Certains automobilistes un peu pressés, ne respectaient pas toujours le stop… Le constat était clair : l’intersection n’était plus du tout adaptée à ses flux de circulation, et l’aménagement était donc indispensable. 

 

Une proposition d’inversion des priorités a d’abord été rejetée : elle ne permettait pas de sécuriser suffisamment la route, et son coût était trop élevé.

 

Le Conseil Départemental du Bas-Rhin a donc pris la décision de transformer ce carrefour en mini-giratoire. Il ne s’agit pas d’un rond-point classique. Celui-ci n’est pas en relief, il est franchissable. En effet, depuis novembre 2010, ce type d’intersection est autorisé hors agglomération. Il n’est pourtant pas nouveau. En 1990 déjà, en Seine Maritime, un rond-point identique, avec 4 « cédez le passage » et un îlot central franchissable a été créé et adopté. C’est donc la solution la plus efficace, non seulement en matière de sécurité, mais aussi en ce qui concerne la fluidité de la circulation. 

De plus, il revient beaucoup moins cher qu’un giratoire à îlot non franchissable, tel qu’on en voit le plus souvent. Ce dernier serait revenu à plus de 300 000€. Finalement, le Département du Bas-Rhin a dépensé 81 000€, dont
70 000€ pour les travaux de voiries et 11 000€ pour la signalisation horizontale et verticale. 

Les travaux se sont achevés cet été. 

 

Depuis fin août 2017, ce nouveau carrefour, désormais sécurisé, est praticable. Si les résultats sont satisfaisants, le Bas-Rhin a pour objectif de reproduire cet aménagement au niveau d’autres carrefours en croix qui nécessitent d’être sécurisés dans le département.     


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2017 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales